best mobile web maker software

COMPAGNIE DEMESTEN TITIP

Cosette(s)
Création jeune public 2010





D'après

"Les Misérables" de Victor Hugo

Dramaturgie et mise en scène 

Christelle Harbonn

Scénographie

Laurent le Bourhis

Avec 

Pascal Farré, Marianne Houspie, Peggy Péneau

Création lumières

Jocelyne Rodriguez

Partenaires

Ville de Marseille
Badaboum Théâtre | Marseille
Théâtre Roger Barat | Herblay

Photos: Patrice Claire

Le spectacle 


Ce spectacle est le second volet du travail de la compagnie autour du roman "Les Misérables".

Nous explorons ici les rêveries de la petite Cosette, libératrices d’une réalité douloureuse. Il s’agit d’une adaptation très libre, onirique et visuelle autour de «l’enfance baclée».

La structure de l’histoire de Cosette chez Victor Hugo ressemble de très près à celle des contes des Frères Grimm ou d’Andersen : une mère absente (Fantine), une marâtre affreuse (Madame Thénardier), un sauveur (Jean Valjean) et un amoureux (Marius).

De ce fait, les contes sont les matériaux que nous avons utilisés pour les rêves éveillés de Cosette. Dans le roman de Victor Hugo,Cosette rêve devant la vitrine d’un magasin de jouets où trône une grande poupée. Nous sommes partis de ce moment très onirique pour créer «la vie revée de Cosette»:  tous les personnages qu’elle rencontre sont des poupées articulées ou des personnages disproportionnés, comme si la protagoniste était passée de l’autre côté du miroir. Nous ne sommes plus des enfants mais nous avons cherché à rendre compte de la grandeur du monde dans les yeux d’une fillette: les objets, la nature et les gens sont immenses. Enfin, il semble que toute l’enfance de Cosette soit liée au personnage de Madame Thénardier, à qui elle est inféodée.

Ainsi la scénographie est constituée d’un élément phare représentant la figure de Madame Thénardier : sa robe. Ce costume, de belle taille, souligne le regard en contre-plongée d’un enfant regardant un adulte. Cet élément principal, le costume de Madame Thénardier, se module aussi suivant les avan- cées dramatiques du spectacle, et devient décor : l’auberge des Thénardier, la forêt, la masure de Jean Valjean et de Cosette. La scénographie a été réalisée par Laurent le Bourhis, plasticien habitué à la confection de «vêtements-monuments»; elle nous permet de nous adapter à toutes les salles. Trois comédiens, également interprètes sur Fantine(s): esquisses de figures troubles se partagent le plateau. Sur le même principe que le précédent, une actrice interprète la jeune Cosette, tandis que les deux autres interprètent tous les personnages qu’elle croise sur sa route.